Un très grand match pour notre Green Team

C’est une très grande soirée qui vient de se terminer à la Trocardière Nantaise en direct sur La Chaine l’Equipe.
Tous les amateurs de handball ont pu profiter d’un très grand match, où le score final n’est finalement pas représentatif du spectacle offert.
En effet, la Green Team vient de s’incliner sur le score de 27 à 26 face à l’une des plus grande équipe européenne de notre époque.
Un match où l’on a pu voir des guerriers au combat, se battre à chaque instant et donner leur corps et leur âme pendant 60 minutes.
A l’image d’un très grand Jérémy Suty, auteur de 9 buts et de très nombreux temps de jeu puissants dans cette rencontre, notre équipe n’a jamais baissé les bras et a mené la danse face aux violets très souvent en difficulté.
Plus que jamais déterminés à écrire l’histoire d’un club et de toute une ville, les Nîmois ont produit le jeu que l’on a pu connaître lors de leur première partie de championnat #Monumental.
Une rapidité exécutive et une combativité qui a réussi à faire tourner les têtes de tous les supporters ce soir.
En effet, les plus grandes qualités de la Green Team ont été mises en avant ce soir, à savoir les contres-attaques, les engagements rapides et une défense admirablement soudée.
C’est seulement dans les 10 dernières minutes que le cours du match s’est vu modifié. Après avoir réussi à conduire le choc de cette soirée dans son sens,les Nîmois se sont vu rattrapés par leur adversaire, notamment suite à une erreur d’arbitrage qui est actuellement remise en cause par le club de l’USAM Nîmes Gard. En effet, les Nantais, avec un joueur de plus autorisé sur le terrain, ont réussi à égaliser dans cette période sous haute tension, ce qui ne manqua pas de faire basculer malheureusement ce match.
Malgré toute cette détermination, le résultat final est décevant puisque la qualité du jeu produit ne fut pas récompensée par cette défaite.
Une réclamation a tout de même était présentée par le staff Nîmois, et le club ira au bout de toutes les procédures possibles pour contrer cette erreur d’arbitrage.

Aurelien Padolus (0/0), Benjamin Gallego (0/1), Jérémy Suty (9/13), Julien Rebichon (1/3), Rémi Salou (1/1), Asgeir Hallgrimsson (0/0), Quentin Dupuy (0/0), Hichem Kaabeche (2/3), Luc Tobie (5/8), Tomi Vozab (1/1), Elohim Prandi (1/5), Steven George (0/0), Yvan Gerard (3/4), Mohammad Sanad (3/4), Teodor Paul (5/14), Rémi Desbonnet (6/23)