Retrouvailles avec Franck Maurice à la veille du départ en Italie

Quelques jours après son retour à l’entrainement, il est déjà temps pour la Green Team de prendre la route pour un premier stage en Italie.

Pendant toute la semaine, les Nîmois seront dans la région de Florence pour continuer cette première phase de préparation. Cette semaine sera clôturée par l’EGO CUP 2018, un tournoi qui regroupera plusieurs équipes européennes :

  • SYDHASŒRNE (Danemark)
  • WESTWIEN (Autriche)
  • VFL GUMERSBACH (Allemagne)
  • ST HALLVARD (Norvège
  • EGO TARAVELLE (Italie)

A la veille du départ, on retrouve le coach Franck Maurice qui nous présente son point de vue sur les premiers jours de préparation et sur le programme et les attentes de ce premier stage.

L’équipe reviendra en terres Nîmoises pendant quelques semaines avant de repartir pour Biarritz puis la Vendée pour un second stage couplé lui aussi avec un tournoi : le Vendée Hand Trophée.

Comment s’est passé cette reprise avec le groupe ?

Je suis déjà très content de reprendre, je suis très enthousiaste car il y a énormément d’attentes et d’ambitions autour de cette équipe.

Je suis très content de retrouver une majeure partie des joueurs de l’an passé et d’accueillir les nouveaux.

On essaye dans un premier temps de leur transmettre ça. Toute l’envie et tous les sourires que l’on a en venant ici. J’ai retrouvé des garçons qui avaient l’air heureux d’être là, même si on reprend toujours trop tôt en ce qui les concerne (rires) mais une fois qu’on leur met un ballon dans les mains ça redevient des joueurs de handball qui ont envie de jouer.

Pour l’intégration des nouveaux, il n’y a pas que le hand. Ils sont arrivés tous relativement tôt. Ils avaient surement envie et besoin de prendre leurs repères, de « sentir » la ville. C’est important de prendre la température de leur nouvel environnement et ça prouve leur motivation. Ils ont des attaches à l’intérieur de l‘équipe et s’ils sont venus ici c’est que le caractère et l’image qu’elle dégage leur plait. On leur a demandé de respecter le mode de fonctionnement, la manière de vivre et de partager de l’équipe. S’ils sont là c’est qu’ils en ont envie et le but c’est qu’ils soient eux même dans un environnement nouveau et qu’ils apportent leur touche personnelle à cette équipe pour la faire grandir.

 

Quelles sont les nouveautés cette saison ? (prépa ? Staff ? )

Concernant la préparation on a été obligé de s’adapter aux contraintes matérielles [ndlr : le Parnasse est indisponible jusqu’au 03 septembre 2018]. On a donc dû trouver des stages, des occasions de se confronter loin de Nîmes. C’est pour ça aussi qu’on reprend un peu plus tôt. On voulait faire du handball avant de se présenter au premier match.

Ce n’est pas plus mal d’avoir des matchs tôt, je pense que les garçons préfèrent jouer que s’entrainer et c’est un moyen de lier et de souder cette équipe.

En dehors de cet aspect technique, on a souhaité étoffer le staff avec l’arrivée de deux nouveaux membres.

Dans le domaine technique, Gregory Arrivet – entraineur des -18 nationaux – interviendra sur des séquences d’entrainement ainsi que sur l’analyse « balcon » * pendant les matchs à domicile. L’objectif est d’avoir l’œil de quelqu’un en dehors du bouillonnement du match avec une situation géographique relevée et reculée. Il nous permettra d’adapter nos phases de jeu à notre adversaire à la mi-temps par exemple.

Ensuite, nous accueillons également Régis Bardera qui travaillera sur la préparation mentale individuelle et collective. L’an passé nous avons parfois péché sur la gestion des moments d’euphorie et la gestion des temps faibles et je pense que Regis peut nous aider à bosser sur ces périodes-là.

* la configuration du Parnasse est telle qu’à l’arrière d’un but se trouve un balcon à plusieurs mètres de hauteur.

 

Quel est le programme de ce stage ainsi que ses attentes ?

On débute avec 3 jours de travail mardi, mercredi et jeudi où l’on aura 2 entrainements par jour. Nous sommes à la fois dans le début de la construction physique car notre préparateur physique sera présent mais également au début du travail du projet de jeu, qu’on essaiera de mettre en place sur le tournoi en fin de stage avec des équipes étrangères très qualifiées.

L’objectif sera vraiment de partager le temps de jeu et de répéter ce que l’on a mis en place pendant la semaine.

L’objectif induit est qu’on arrive rapidement sur une situation de stage en configuration close ou les relations se créées, et les affinités aussi. Dès le début de la préparation c’est bien aussi d’avoir ce moment de travail loin de Nîmes, en « commando » pour fixer de suite les bases du fonctionnement collectif et leur fonctionnement intime à l’intérieur de l’équipe.