Malgré un sursaut en fin de partie, les Nîmois n'ont pas su accrocher le match

C’est une triste soirée qui se termine sur le Parnasse Infernal.

La Green Team vient de s’incliner pour la première fois de la saison face à une équipe de Chambéry très en forme et présente à tous les niveaux.

Dès l’entame, le ton a été donné très rapidement par les Savoyards qui ont pris possession de leur match (9′ ; 3-8). Alors qu’il donnait de l’air aux Nîmois en apportant sa puissance, Quentin Dupuy sort malheureusement très (trop) vite sur blessure pour ne plus remettre le pied sur le terrain (touché au dos sur un contact).

Après 15 minutes de jeu, les coups se rendaient et les Nîmois se montraient présents, à l’image de leur gardien Teodor Paul qui enchainait les arrêts dès son entrée en jeu à la 14ème minute. (5/10 en 10 minutes). Malheureusement l’écart restait trop important pour un retour au vestiaire serein : 14 à 19 à la mi temps.

De retour de la pause, nouvelle période de doutes. Les nombreux échecs Nîmois face aux grandes réussites Chambériennes ont eu raison des nôtres. Alors que Chambéry faisait souffrir Julien Rebichon et les siens, le score s’envolait après de nombreux échecs aux tirs malgré de belles phases en attaque placées. La « spéciale » Nîmoise du jeu de transition et des contres-attaques n’a pas eu d’occasions de se montrer tant le repli était rapide et solidaire (43′, 18-27).

Poussés par un Gallego des grands soirs sur la base arrière, le sursaut Nîmois n’a pourtant pas réussi à être suffisant pour revenir à hauteur de l’adversaire du soir si déterminé. (46′, 19-27 / 53′, 23-29 /  58′, 26-32).

Le match était scellé, les Nîmois s’inclinaient pour la première fois de la saison, devant un public une nouvelle fois survolté.

Alors que la Green Team perdait Dupuy très tôt dans la partie, il n’était pas le seul absent du terrain, puisque Micke Brasseleur, également blessé au dos a été contraint de rester sur le banc tout le match. Deux piliers de la base arrière en moins, et donc des rotations plus compliquées n’ont pas aidé notre équipe à s’en sortir.

Les Savoyards de leur côté, auteurs d’un excellent match, tant sur la rapidité du jeu, que sur l’intensité défensive ont su prouver ce soir qu’ils étaient, pour cette saison, l’un des grands acteur de cette Lidl Starligue.

Statistiques :

Nîmes : Gallego (4/5), Suty (1/2), Rebichon (0/3), Salou (1/1), Nyateu (3/4), Dupuy (2/2), Garain (0/3), Nieto (1/1), Tobie (2/5), Prandi (4/8), George (2/2), Gerard (0/1), Sanad (7/8), Brasseleur.

Gardiens : Paul (6/22 dont 1/3), Desbonnet (6/22)