Dans ce dernier match de l’année 2018 très attendu, notre Green Team avait un court déplacement chez son voisin montpelliérain.

Cette rencontre avait une vraie saveur particulière : en plus d’être un derby, il opposait deux équipes qui étaient troisièmes ex-aequo avant le match. De nombreux supporters nîmois étaient présents à la Sud de France Arena, qui paradoxalement était loin d’être remplie.

 

Après un début de match équilibré et deux équipes qui ne se lâchaient pas, notre équipe a réussi le premier break dans cette rencontre au bout de dix minutes (4-6) avec un Luc Tobie, très remuant depuis le début, qui finissait parfaitement une action bien menée.

Après avoir été mené plus de quinze minutes par notre Green Team, Montpellier prit l’avantage, c’est à ce moment que Franck Maurice prit un temps-mort pour casser ce rythme. Il revient pour vous sur ce qu’il appelle le tournant du match : « il y a un 5-0 dans le dernier tiers de la première mi-temps qui nous fait mal, parce qu’à ce moment-là on fait les choses à l’envers, on se disperse et on perd un peu le pied du match dans cette fin de première mi-temps ».

Le jeu s’équilibrait, notre Green Team résistait à cette équipe montpelliéraine et parvenait à maintenir cet écart de deux buts grâce notamment à un Mohammad Sanad étincelant face aux buts (11/12). Cependant, dans les derniers instants de cette première période, le MHB creusa malheureusement l’écart (18-14).

Au retour des vestiaires, Julien Rebichon et ses coéquipiers diminuaient les pertes de balles et retrouvaient une solidité défensive qui nous relança dans ce match avec un score de 20-18 à la trente-cinquième minute, ce qui nous laissait espérer un retour spectaculaire et une fin accrochée.

Mais, dans les dix dernières minutes, notre Green Team manqua de lucidité, ce qui permit au Champion d’Europe en titre de consolider son avantage au score. Franck Maurice confirma cela : « je pense qu’il nous a manqué de la lucidité, et un peu de cohésion dans les moments difficiles mais aussi de la justesse dans les moments clefs ».

 

C’est sur un résultat sévère, ne reflétant pas forcément le fil du match, que L’USAM Nîmes Gard s’incline 33-27 à la Sud de France Arena.

Cette rencontre marque la fin de cette année 2018 qui reste très positive pour la suite de cette saison. Une phase aller qui permet aux hommes du Président David Tebib d’être 5ème (et donc européen) avec 5 points d’avance sur son premier poursuivant, Saint-Raphaël.

Cela tombe bien, le prochain choc au Parnasse sera en février contre l’équipe varoise. Le spectacle sera au rendez-vous avec un enjeu très important pour notre équipe.

 

Statistiques

Gardiens : Paul (0/4 dont 0/1 pen) ; Desbonnet (9/36 dont 0/3 pen)

Joueurs : Gallego (1/1) ; Suty ; Rebichon (3/3) ; Salou (0/1) ; Nyateu (2/3) ; Dupuy (2/5) ; Garain ; Tobie (3/6) ; Nieto ; Prandi (2/8) ; George ; Gerard ; Sanad (11/12 dont 5/6 pen) ; Brasseleur (3/5)