Une première partie de saison satisfaisante pour cette jeune équipe

La Green Team Junior sort de cette première partie de saison avec une belle victoire contre Bagnols à domicile maitrisée tout le long d’un match qui fait du bien au moral. Cette victoire montre le travail et les efforts fournis depuis le début de saison.

L’équipe de Jérôme Chauvet, qui a monté de division suite à une excellente saison dernière, n’a pas à rougir de sa 7ème place de la poule à égalité avec Villeurbanne. En effet, la Green Team Junior a prouvé qu’elle avait sa place dans ce championnat notamment par des matchs de haute prestance face à Valence et Bagnols qui se sont conclus par de belles victoires (22-23 à Valence et 30-26 contre Bagnols).

A cette occasion, nous sommes allés à la rencontre de Jérôme Chauvet, responsable du centre de formation qui nous donne son ressentit sur ce début de saison et sur la suite du championnat.

Bonjour Jérôme, Comment s’est passé ce début de saison ?

Une grande satisfaction de voir comment on termine même si ce n’est pas la fin de la première partie du championnat, mais on peut tirer un bilan à la veille des vacances de noël d’un grand nombre de joueurs qui ont su bien travailler, bien progresser et hisser leur niveau avec de belles performances comme celle contre Montpellier qui a été le déclenchement de notre croyance.

Nous avons eu de hautes prestations qui ont montré que nous avions notre place dans ce championnat comme la victoire à Valence, le match nul à Villeurbanne et la dernière victoire à domicile contre Bagnols qui sont des équipes avec des statuts et qui ont de l’ambition dans ce championnat.

Le groupe s’est rajeunit cette année par le départ de plusieurs cadres, comment voyez-vous ce groupe évoluer ?

Je le vois très bien évoluer, sur le point handballistique et physique. Je vois, que ce soit dans le caractère ou dans les relations humaines, des joueurs qui ont envie de faire partie d’un projet et malgré les défaites, le moral n’a pas baissé au contraire. Les joueurs ont un bon état d’esprit et sont à la recherche de solutions et c’est grâce à de bonnes relations humaines au sein d’un groupe que l’on peut pratiquer un bon handball et avoir un état d’esprit conquérant et de solidarité.

Cette année est extrêmement riche et extrêmement agréable à vivre parce qu’elle tend vers le haut niveau, qui est le but du centre de formation. Elle est également révélatrice du potentiel des certains joueurs pour arriver au haut niveau ou justement ceux qui vont atteindre leurs limites. Et les bilans de fin de saison seront très importants pour la suite des carrières des joueurs. On aura une évaluation très proche du haut niveau grâce à notre participation à ce championnat de N1.

La montée en N1 a-t-elle été une grande marche à passer ? Des difficultés rencontrées ?

Il faut resituer notre évolution, on a accédé à un niveau supérieur qui est la Nationale 1 avec un collectif renouvelé : des jeunes joueurs et peu d’anciens joueurs cadres. Le constat est satisfaisant malgré quelques passages difficiles : on s’est jaugé avec les difficultés que représente le niveau de N1, que sont les exigences techniques et tactiques qui nous ont fait subir un début de championnat délicat. Cela nous a fait prendre la mesure des progrès et des investissements qu’il allait falloir avoir durant le travail au quotidien.

Les grosses difficultés rencontrées sont venus de nous-même, le passage en N1 et sa structuration nous a montré qu’il était nécessaire d’augmenter son niveau de jeu et cela passe par l’efficacité, le trop gros nombre de tirs manqués et de pertes de balles ne sont plus possibles pour espérer gagner un match à ce niveau. Dans cette partie-là, je sens une compréhension de mon groupe que ce sont des secteurs dans lesquelles il faut s’engager dans le travail de manière importante.

Comment faudra-t-il envisager la fin de la 1ère phase pour bien entamer la deuxième phase ?

Il faut faire attention au piège car la première phase n’est pas encore terminée et il reste encore des matchs très important et donc des points à prendre pour la seconde phase. Les points pris sur des équipes que nous rencontrerons à nouveau lors de cette 2eme phase seront acquis. Nous avons des points à rattraper sur des matchs à venir pour en accumuler un maximum et s’enlever l’épée de Damoclès de la relégation, car aujourd’hui l’objectif est le maintien et il faut s’y préparer le plus tôt possible.