Bonjour Jérôme, tout d’abord j’espère que tout va bien pour toi en cette période de confinement ?

Personnellement tout va bien, je suis sur Montpellier chez ma compagne depuis le début du confinement. Tout va bien pour mes proches, même si c’est un peu difficile car depuis le début je ne suis pas avec mes filles, mais bon ce qui est le plus important c’est qu’elles aillent bien ! Et que l’on respecte des instructions du confinement !

Peux-tu nous dire comment travaille actuellement les jeunes du centre ?

Avec le staff du Centre de Formation / Nationale 1 (Gregory Arrivet, Alexandre Fox, Romain Berro), nous nous sommes réunis le vendredi 13 mars au début de cette période pour prendre les décisions suivantes :

  • Tous les jeunes rentrent chez eux, chez leurs parents au plus vite. Ils vont d’ailleurs tous très bien et c’est une bonne chose.
  • La mise en place d’un programme physique individuel à faire chez eux avec le matériel dont ils disposent (corde à sauter, haltères, banc de musculation, vélo d’appartement etc…)
  • Ils ont téléchargé une application sur leur smartphone, sur laquelle ils doivent rentrer leurs performances de chaque séance (ils ont déjà l’habitude de cette forme de travail car c’est comme cela que nous travaillons lors des intersaisons d’été.
  • Nous avons rajouté des informations concernant la diététique pour que les garçons ne fassent pas n’importe quoi durant cette période de sédentarité ! Le même travail a été mis en place avec l’ensemble du staff des pros en rajoutant un travail mental ! Nous travaillons 2 à 3 fois par semaine par visioconférence et cela nous permet aussi de garder du lien entre nous, ce qui reste très important.
La Fédération a annoncé ce mardi soir la suspension de tous les championnats amateurs, peux-tu nous donner ton ressenti sur cette annonce ?

Mon ressenti est très partagé. Je pense tout d’abord que c’est une bonne décision car dans cette période inédite, il est indispensable de ne pas mettre en péril la santé des licenciés. Les raisons sanitaires et la survie de notre population doivent prédominer.

Mais d’un autre côté je ressens un peu de déception et de tristesse pour tous nos licenciés qui ne vont pas pouvoir faire aboutir le fruit de leur travail de toute une saison. Les sportives et sportifs, ainsi que leurs entraîneurs, sont des compétiteurs et cette décision va générer de la frustration. Mais, à eux de se servir de cette frustration et d’en tirer profit pour revenir plus forts et plus motivés.

Concernant les jeunes amateurs (des -9 aux -18), quel impact cela a ?

Dans un premier temps, il est très important de spécifier que le club de l’USAM Nîmes Gard respectera à la lettre les indications et préconisations de l’état concernant les reprises des regroupements de personnes, y compris pour faire du sport !  Je pense déjà qu’il faudra attendre la reprise scolaire, afin que l’Etat autorise par la suite officiellement les regroupements de personnes !

Ensuite nous sommes actuellement en réflexion pour imaginer une proposition auprès de nos licenciés pour leur offrir des solutions. Nous pouvons imaginer une prolongation de la saison avec des entraînements, des matchs et tournois amicaux qui permettraient de rattraper les manques sportifs mais surtout de finir une saison sportive tous ensemble. En cette période de confinement nous nous rendons compte le manque que nous ressentons de ne plus être tous ensemble (les entraînements, les matchs amateurs, mais aussi les rencontres de notre Green Team). Nous allons travailler pour réfléchir à cela, à ce qu’il est possible de mettre en place.

Pour finir, je pense qu’il faudra que l’on termine cette saison par un grand rassemblement collectif USAMISTE pour cloturer cette saison 2019/2020 tous ensemble et fêter notre victoire sur ce virus qui nous aura fait tant de mal !

Cette décision a également des répercussions sur le centre de formation ?

Cette période d’inactivité et d’arrêt des compétitions aura des répercussions techniques, physiques, mentales sur la progression des jeunes joueurs du centre de formation car cet absence de travail sera un frein à la stabilisation et la progression. Mais il est important de mettre en perceptive les ralentissements de progressions sportives et les choses que nous avons à tirer de cette période de confinement et de crise, qui vont aussi nous faire changer nos comportements et nos vies. Plus rien ne sera comme avant ! Et je suis persuadé que nous jeunes vont tirer des enseignements de tout cela !

Concernant le maintien en Nationale 1, il est acquis car le classement est gelé aux positions actuelles et nous sommes 7ème de notre poule. (C’est le club de Saint-Flour qui sera relégué)

Votre réflexion autour de la suite à donner à chaque joueur va être remise en cause ?

Ce travail était déjà bien avancé dans les réflexions et les discussions. Actuellement nous traitons tout cela par visioconférence 2 à 3 fois par semaine selon les dossiers, puis nous échangeons par téléphone avec les joueurs et leurs familles quand les choses sont simples, et par visioconférence avec 2 membres du staff, le joueur et sa famille quand c’est pour discuter et annoncer des choses moins simples à faire.
Concernant les autres catégories des jeunes (de l’école de handball aux -17ans), les réflexions, discussions, décisions sont également menées de la même manière même si concernant ces tranches d’âge nous disposons d’un peu plus de temps pour gérer tout cela de vive voix. Si certaines personnes veulent se rapprocher de leur responsable de catégories et/ou entraîneur respectif pour des situations particulières, nous gérerons cela par téléphone ou visioconférence et reviendrons vers eux rapidement.

Et concernant les détections de joueurs pour la saison prochaine ?

Tout d’abord le plus gros du travail de détection, d’analyse et de contact est déjà fait.
Mais, en ayant les intercomités, les interligues et les interpoles annulés, nous avons perdu cette saison des moments d’évaluation et de détection importants. Avec mes équipes, nous sommes en train de prévoir des moyens de détection et d’analyses via des vidéos que les joueurs vont nous envoyer et quand il sera le temps du « déconfinement », nous nous devons de prévoir de se déplacer pour aller à la rencontre de ces futurs potentiels et aussi de leur proposer de venir nous rencontrer et visiter les structures directement sur Nîmes !

Quel message as-tu à faire passer à tous nos Usamistes ?

Tout d’abord, j’ai un message sanitaire et civique à livrer à nos licenciés à savoir de « RESTEZ CHEZ VOUS ! », et de respecter toutes les mises en places sanitaires afin que nous puissions se protéger mais également protéger les autres et les gens que l’on aime !
Ensuite je suis convaincu que les valeurs partagées par les handballeurs et les sportifs plus largement, à savoir la SOLIDARITÉ , LE RESPECT DE L’AUTRE ET LE COURAGE seront appliquées par le plus grand nombre.

Je finirais par avoir une pensée et une marque de soutien pour tous nos licenciés et leurs familles qui les soutiennent, accompagnent, les encouragent dans leur passion du handball et de leur club de l’USAM et sont actuellement frustrés, privés de leur pratique. L’adage nous dit : « ce qui ne nous tue pas …. nous rend plus fort ! » …. alors à tous les USAMISTES : nous allons revenir plus forts de toutes ces épreuves !
Le club de l’USAM, qui est un des fleurons du handball français depuis maintenant près de 60 ans, nous avons déjà été ébranlé, secoué, mis un genou à terre mais nous nous sommes toujours relevés grâce à qui nous sommes , à savoir :

UNIS (dans l’effort et dans la difficulté)
SOLIDAIRES (qui s’aident, s’entraident et s’encouragent)
AMBITIEUX (qui vont de l’avant, qui ne subissent les événements)
MOTIVÉS (de relever les défis et de jouer pour leur club)

Courage à tous et prenez bien soin de vous tous !

Jérôme CHAUVET
Manager Général USAM NÎMES GARD