Bonjour Michaël, tout d’abord comment vas-tu ?

Bonjour à tous, tout va bien pour moi. Comme tout le monde, je vis d’une manière assez particulière durant cette période qui est on va dire inédite et anxiogène. J’essaie de vivre comme n’importe quel concitoyen, de suivre les règles, de rester à la maison.
De mon côté, j’ai la chance d’avoir un jardin donc c’est toujours plus simple à vivre. Ma femme est en télétravail, on a notre fille à la maison donc on est tous à l’abri en famille. Ma fille est en CP, je l’aide pour ses devoirs et ça prend du temps… Mais ça lui permet de garder le rythme. Les journées passent assez rapidement, je ne suis pas un grand bricoleur mais je jardine un peu, j’occupe mon temps. On s’amuse en famille.

Concernant la saison actuellement de l’USAM, qu’en penses-tu ?

C’est une très belle saison que l’on réalise, on est actuellement sur le podium de la Lidl Starligue et c’est l’accomplissement de notre travail. Sur la première partie on a fait plus d’exploits mais avec moins de régularité dans les résultats. Sur cette seconde partie, on était en train de prouver une grosse régularité et une capacité à hausser notre niveau de jeu face aux adversaires, mais surtout à se faciliter certains matchs. On a connu plus de difficultés sur le début de la saison.

Individuellement et collectivement on voit que le club grandit. Même au niveau du staff, on sent que beaucoup de choses ont évolué au fil de la saison. C’est la première année que les joueurs et le staff vivaient des matchs tous les 3 jours avec un niveau de championnat qui ne cesse d’augmenter. Donc il y a beaucoup de choses à gérer en simultané et on le fait plutôt bien. C’est de bonne augure pour la saison prochaine.

Personnellement comment juges-tu ta première année au sein de la Green Team ?

J’essaie au quotidien d’aider le groupe du mieux possible, je donne tout ce que je peux. En arrivant ici, je découvrais un univers totalement différent auquel je devais m’adapter. Mais j’essaie d’accompagner au maximum le groupe, dans l’apprentissage des défaites, des victoires et de enchaînement des matchs qui est quelque chose de nouveau pour la majorité d’entre eux. Je suis très content de ce que je partage avec les joueurs, le staff, les dirigeants, les partenaires et le public. C’est vraiment une belle découverte et un club où il fait bon vivre. Je prends beaucoup de plaisir, c’est une très bonne première année collectivement et personnellement.

Crédit photo : @The_Agency
Même si c’est plus régulier pour toi, c’était le retour de la Coupe d’Europe pour le club, comment as-tu vécu le début de cette aventure ?

Si elle doit s’arrêter là c’est dommage car je pense qu’on avait les capacités pour jouer les trouble-fêtes dans cette compétition. Puis on a grandi au fil des matchs. Avec ce voyage à Csurgoi où cela a été la découverte de l’Europe, on a appris à la fois sur l’arbitrage, le déplacement. On a appris beaucoup de choses dans le même match.
Et puis, ce match retour était juste incroyable avec un Parnasse impressionnant. On voyait l’attente de tous, que ce soit les joueurs, le staff, les supporters. Une motivation et une détermination à vouloir écraser notre adversaire ! Cette rencontre est pour moi la plus belle émotion de la saison. Le gros objectif à atteindre pour le club c’était les phases de poules et tout le monde a répondu présent pour y arriver. C’était vraiment fort. Quand on gagnait 10-1, ça partait dans tous les sens, c’était monstrueux.

Qu’est-ce que tu apprécies ici à l’USAM Nîmes Gard ?

Je dirais ce côté famille et simplicité tout en y joignant le professionnalisme, c’est vraiment ce que je mettrais en avant à l’USAM.   Je pense que si on devrait définir le club, la simplicité c’est vraiment à mettre en avant. C’est en plus parfaitement mené par David (Tebib, le président du club) et Franck (Maurice, entrainement). Ils arrivent à mettre cette atmosphère de travail et de rigueur tout en l’amenant dans un environnement simple.

Concernant l’équipe de France, le report des JO a-t-il un impact pour toi ? Quel est ton objectif à présent ?

Comme vous le savez, ça risque d’être ma dernière année, et tout simplement j’ai envie de m’éclater et faire une belle dernière saison. Comptez sur moi pour me donner les moyens de la réaliser. Avec ce report des Jeux Olympiques, c’est quelque chose qui est à présent loin, mais pour laquelle je pense continuer à mener un double projet sur la saison à venir même si cela n’était pas forcément prévu. On contrôle certaines choses d’autres non comme ce changement, maintenant moi je vais tout faire pour faire une grosse saison avec l’USAM et s’il y a des sélections derrière c’est parfait.


Enfin, je voudrais adresser un dernier message à nos partenaires, mais aussi avoir une pensée envers tous nos supporters, toute la grande famille USAM qui vivent comme nous cette situation délicate. J’ai également une grande pensée pour ceux qui sont impliqués de près ou de loin dans ce combat chaque jour. Je vous souhaite un bon courage à tous et j’espère vous revoir le plus rapidement possible lors de matchs au Parnasse, ou dans toute la France.

Prenez soin de vous et vos proches, c’est important.