Bonjour Alexandre, tout d’abord peux-tu te présenter?

Bonjour, je m’appelle Alexandre Fox je suis né à Nîmes, j’ai pratiqué le handball pendant 12 ans dont 5 ans au club de l’USAM Nîmes Gard dans les catégories jeunes. Ensuite j’ai eu un parcours à la fois très universitaire avec une Licence STAPS (Entrainement Sportif), un Master de préparation physique et de réathlétisation et un Diplôme Universitaire d’analyste vidéo de la performance sportive.

En parallèle, j’ai passé mes diplômes d’entraineur auprès de la Fédération. J’ai eu la chance dans mon parcours de côtoyer Jérôme CHAUVET et Jacky BRUN, d’abord en tant que joueur mais ensuite professionnellement. Ils m’ont permis de me lancer dans ce métier d’entraineur, Jacky en me permettant d’intervenir sur le pôle espoir à la fois en tant qu’entraineur et préparateur physique, mais également sur les sélections régionales pour le Languedoc-Roussillon puis la Ligue Occitanie. De son côté, Jérôme m’a permis de me donner des opportunités sur les catégories jeunes du club et d’intégrer aussi son staff en tant que préparateur physique et analyste vidéo du centre de formation.

A présent, je suis donc préparateur physique du centre de formation. Nous avons avec tout le staff 3 à 4 ans pour former ces jeunes joueurs aussi bien handballistiquement que physiquement à l’exigence du plus haut niveau. Concernant la formation physique c’est un travail difficile qui demande beaucoup d’investissement de la part des garçons.
Au club, je suis également responsable de la catégorie des -15ans de l’USAM où l’on y trouve 3 équipes.

A côté de cette partie club, je suis intervenant au niveau du pôle espoir de Nîmes en tant que préparateur physique, entraîneur et j’ai aussi à charge avec d’autres collègues la sélection régionale Occitanie. Je suis également responsable de la catégorie des -15ans de l’USAM.

Quelle est ton rythme de travail ?

Concernant mes entraînements dans une semaine compétitive, j’interviens trois fois sur la catégorie des -15ans, je vais avoir trois séances de préparation physique avec le centre de formation, une séance d’entraînement avec le centre ainsi qu’une d’analyse vidéo. Ensuite au niveau du pôle espoir, j’ai deux séances de préparation physique avec eux par semaine et deux entraînements handball.

Crédit photo : @The_Agency
Que peut-on apprendre dans la catégorie des -15?

Tout d’abord, en -15ans c’est la catégorie où les jeunes joueurs connaissent leur première sélection au comité du Gard. Pour leur première année ils participent aux intercomités et tout cela amène beaucoup de joie pour les sélectionnés mais aussi beaucoup de déception pour ceux qui ne sont pas pris. Ils commencent donc à rentrer dans le handball qui amène des sélections pour accéder au haut niveau et moi mon rôle au sein de cette catégorie et plus précisément au club de l’USAM, c’est de leur apprendre à s’améliorer et optimiser leur comportement, leur investissement et la forme d’exigence qu’il peut y avoir à travers une séance. Venir y prendre du plaisir ça c’est une chose, mais venir en prendre à travers la recherche de performance en est une autre. Une fois que ce comportement est stabilisé, nous ce qu’on souhaite à la fin de cette catégorie c’est que le joueur ait acquer de nombreux fondamentaux que ce soit offensivement, défensivement mais aussi à travers la philosophie de jeu du club de l’USAM. Nous voulons qu’il soit ancré chez nos joueurs et qu’on puisse reconnaitre un joueur sur le terrain et se dire : « ça c’est un garçon qui a été formé au club de l’USAM » !

Quel est l’objectif dans la catégorie -15ans ?

Tout d’abord, pour l’équipe 1 l’objectif est vraiment lié à la compétition, on a la volonté d’avoir des résultats. Pour les équipes 2 et 3 la priorité est plutôt du côté de la formation et de l’évaluation de la part des joueurs. Il est important pour nous de mettre cela en avant avec nos jeunes Usamistes.
L’aspect compétitif est un peu plus mis en valeur sur l’équipe 1, qui évolue dans le championnat régional d’Occitanie et cette année nous souhaitions être à nouveau à la première place. Nous avons fini champion d’automne à la mi-saison, c’était un tournoi organisé avec les 4 meilleures équipes. nous avons gagné à Montpellier.

A présent, avec la crise sanitaire nous ne pourrons pas finir la saison et nous sommes 2ème du championnat derrière le MHB.

En terme de responsabilité comment reflètes-tu le poids du maillot de l’USAM Nîmes Gard ?

Le poids de ce maillot, je pense que c’est une belle chose. Je l’ai appris étant très jeune joueur dans ce club, j’ai eu des entraîneurs et des formateurs qui m’ont appris ce que représentait le fait de porter ce maillot-là. Puis en côtoyant des joueurs, des anciens joueurs, des entraineurs dans notre quotidien au club de l’USAM Nîmes gard et je pense notamment à Jérôme Chauvet, c’est un devoir et un honneur de transmettre ça à tous les Usamistes dont nous avons la charge. Il faut transmettre plus que le maillot de l’USAM, c’est transmettre les valeurs associées ce maillot, les valeurs qui nous rassemblent et celles qui vont nous permettre de performer ensemble.

Quelles sont les relations que tu peux avoir avec tes collègues ?

En ce qui concerne les -15ans, je travaille étroitement avec Denis Jean et Julien Castel pour gérer les équipes de cette catégorie, que ce soit sur les entrainement ou aussi lors des matchs le week-end. Je travaille aussi dans le domaine de la préparation physique avec Marc Teissonniere, le préparateur physique de l’équipe première, qui grâce à son expérience sur les équipes de France et sur l’équipe première, a un regard très intéressant pour moi. Il me fait quotidiennement des retours, sur ce qu’il va trouver de performant en terme de qualité physique chez les joueurs mais aussi ce qu’il faut continuer à développer, il m’aide à identifier les lacunes qu’il va falloir compenser au fur et à mesure de la formation. Tout cela nous permet d’avoir un travail individualisé pour chaque joueur.

Comment envisages-tu le renouvellement de ton effectif pour l’année suivante ?

Pour l’année prochaine, le renouvellement de l’effectif de la catégorie -15ans se fait naturellement. Tout d’abord on a l’arrivée des joueurs formés en -13ans au sein de notre club, l’arrivée éventuelle de joueurs extérieurs recherchant et ayant pour ambition d’évoluer au plus haut niveau de leur catégorie. Puis, on retrouve la génération 2006 qui monte en deuxième année. C’est un groupe qui est très intéressant, avec différents profils mais beaucoup de qualités et d’envie.

Si tu as autre chose à ajouter en cette période de confinement ?

J’espère que tous les acteurs du club et aussi tous nos bénévoles, nos spectateurs, les personnes qui vont lire cet article, vont bien. Je vous souhaite de rester chez vous, de prendre soin de vos proches durant cette crise sanitaire. Prenez soin de vous, profitez des moments passés en famille.

Bon courage à tous et hâte de vous retrouver sur les terrains de handball.