Ton meilleur souvenir sportif ?

Le parnasse évidement !!! Les victoires dans les derbys à domicile, mais j’ai une émotion particulière pour le Nîmes-Chambéry avec le but sur coup franc direct de Damien pour son dernier match au parnasse. Nous avons passé presque 10 saisons côte à côte dans le vestiaire de l’USAM et il méritait une belle sortie.

Le coup franc direct de Damien Scaccianoce

📽️ A Nîmes, pour les coups francs directs, on n'a pas toujours compté sur la puissance d'𝗘𝗹𝗼𝗵𝗶𝗺 𝗣𝗿𝗮𝗻𝗱𝗶 ! 💥 But de 𝗗𝗮𝗺𝗶𝗲𝗻 𝗦𝗰𝗮𝗰𝗰𝗶𝗮𝗻𝗼𝗰𝗲 et victoire de l'Usam 25-24 face à Chambéry ! (J25 de la saison 2014/2015)

Publiée par Lidl Starligue sur Mardi 5 mai 2020
Ta plus grande fierté ?

Sans hésitation c’est d’avoir porté ce maillot ! Puis ma longévité dans le club. J’ai grandi en tant que joueur grâce à l’USAM, d’ailleurs je pense que peu de personnes se souviennent que j’ai commencé en Nationale 3 seulement en défense. Je changeais avec Hekel Megannem qui lui faisait l’attaque…

Le match dont tu te rappelles le plus ?

Mon dernier match avec Nîmes, c’était à Nantes ! J’ai pleuré avant, pendant et après… Mon départ n’était pas prévu, mais le club de HBC Nîmes a déposé le bilan et Camille n’avait plus de club, David a compris la situation et m’a libéré de mon contrat. Cela a été un déchirement pour moi. De plus j’avais déjà commencé ma reconversion, et je souhaitais rester au club dans la formation des jeunes joueurs après ma carrière.

Le but qui t’a le plus marqué ?

Difficile d’en sortir un en particulier, je me souviens plus de ceux que j’ai raté et il y en a eu beaucoup … De manière générale c’est la réaction du Parnasse dont je me souviens, plus que les buts. C’était incroyable de ressentir le Parnasse bondir après un but important. Après je suis obligé de faire une dédicace à David et Magali qui m’avaient fait une magnifique banderole pour mon 1000ème but en LNH. Magali m’a avoué après qu’elle était flippée que je ne le mette pas au Parnasse.
Maintenant je me souviens vraiment de deux buts en particulier, celui de Nicolas Malesevic à Montpellier qui nous donne le match nul mais qui surtout donne l’occasion à Arnaud Vielzeuf de toréer Bougnol avec son maillot de l’USAM. Et évidement le but sur coup franc de MiMo.

Ta plus grande déception ?

Avec l’arrivée de David, le club a franchi un cap et devoir quitter l’USAM sans avoir pu participer à une campagne européenne avec ce maillot sur les épaules reste pour moi un grand regret.

Le meilleur joueur que tu aies côtoyé ?

Je vais en citer deux. Bruno Martini car c’est le joueur qui m’a le plus fait progresser. Je me souviens encore de Bruno qui en arrivant au Parnasse me disait, « toi aujourd’hui tu ne marques pas » et là croyez moi, il fallait tout donner pour lui en mettre un.
Ensuite Benjamin Gallego, c’est un gars qui n’a pas été épargné par les blessures, mais qui n’a jamais perdu le moral, toujours le smile! Un joueur et un mec tellement précieux pour une équipe mais qui n’a pas toujours été suffisamment mis en lumière. Quand il est sur le terrain, pffffff, génial, que ce soit à l’entraînement ou en match, le mec est toujours à fond, c’est incroyable et surtout il est malin, il voit des choses que d’autres n’imaginent même pas. Oups, un troisième but dont je me souviens maintenant : son roucoulobchab on sait pas trop contre saint Raphaël, du génie!!!

Une anecdote sur l’USAM ?

Voyons, ce qui se passe dans le vestiaire reste dans le vestiaire, tout le monde sait ça.
Je peux juste dire qu’en partant à Chambéry j’avais écris « I’ll be back » dans mon casier et je suis revenu. Mais sinon, je dirais, les trésors d’inventivité de Jérôme (Chauvet) pour nous empêcher de faire la Féria. Il n’a pas toujours réussi…

La définition pour toi du Parnasse ?

Le feu ! Le meilleur endroit pour faire un match de handball avec le meilleur des publics. Je m’y suis senti comme chez moi pendant 10 ans, un endroit où les autres équipes n’ont pas envie de venir car elles savent que ça va être dur.

Le mot qui symbolise le mieux l’USAM ?

Forceethonneur tout attaché


Merci Guillaume et à très vite dans notre #ParnasseInfernal