Ton premier match avec l’USAM Nîmes Gard ?

Mon premier match officiel avec l’USAM était contre Tremblay au Parnasse en 2017. Ce fut un excellent début pour moi et pour l’équipe. Nous avons gagné ce match dans une super ambiance et j’ai pu marquer 7 buts sur ce match. Ce fut mon début avec la Green Team et le Parnasse Infernal.

Ton plus beau but ?

Je n’ai pas forcément de but précis mais c’est plutôt une action : le Sanachon ! C’est quelque chose qui est arrivé avec le temps, et qui est aujourd’hui une marque déposée. ça me rend heureux de voir les gens utiliser cette expression pour désigner un kung-fu, c’est quelque chose de valorisant. C’est une action que nous adorons faire et qui nous lie.

Ton meilleur coéquipier ?

C’est une question difficile. Pour être honnête, tout le monde est proche dans notre effectif, on travaille vraiment comme un groupe uni. Il est vraiment difficile pour moi de choisir une seule personne. Alors je vais dire que mon meilleur coéquipier l’USAM.

Ton plus gros échec ?

Je ne vais pas appeler ça un échec mais plutôt une déception. C’est la seconde partie de saison 2017/2018 car nous étions à la seconde place à la trêve et on finit la saison à la 8ème place avec une phase retour très difficile. C’était une vraie déception mais maintenant je suis content que ça soit passé, car nous avons appris de nos erreur et cela nous a rendu meilleur.

Ton meilleur souvenir ?

Sans aucun doute le match contre Csurgoi cette saison (match retour du tour préliminaire en EHF Cup. C’était un moment historique pour le club, les supporters, les nîmois. L’atmosphèure était incroyable et c’est l’une de mes meilleures sensations sur le terrain. C’est de loin mon meilleur moment à l’USAM.

Le mot qui définit le mieux l’USAM Nîmes Gard ?

Famille

La définition pour toi du Parnasse ?

Tout le monde le sait : #ParnasseInfernal