Vous venez d’honorer votre première sélection en bleu quel est votre sentiment ?

Rémi Desbonnet : C’est forcément un sentiment de fierté, d’avoir pu porter ce maillot et de rentrer dans la grande famille de l’équipe de France.

O’Brian Nyateu : Le sentiment le plus fort c’est la fierté et une réelle satisfaction qui vient recompenser le travail effectué. Ça reste un objectif très présent pour tous les sportifs de haut niveau de porter le maillot de son équipe nationale.

Vous avez connu des sélections en équipe jeunes, qu’est ce qui change ?

R.D : C’est toujours la même fierté mais avec tout le poids de l’histoire qu’a ce maillot de l’équipe de France À, mais aussi tous les immenses joueurs qui nous ont précédés.

O.N : Ce n’est plus l’équipe de France jeunes, c’est tout simplement la meilleure équipe du monde, mais également la plus titrée.
Lors de ce stage il y avait des absents, mais cela reste grand et magnifique à vivre
.

Qu’est ce que vous vous êtes dit quand vous avez su que vous alliez jouer votre premier match ?

R.D : L’annonce de liste à été un mélange de joie et d’impatience. Beaucoup d’envie de pouvoir porter ce maillot et de montrer de quoi on est capable.

O.N : Je me suis dit qu’il fallait que je sois le plus concentré possible pour jouer ce premier match en équipe de France. Je suis conscient qu’il y a des circonstances particulières sur cette sélection donc je souhaitais profiter à fond de ce moment que j’ai eu la chance de vivre. Je voulais absolument bien faire, pour prouver que je mérite cette sélection.

Qu’est ce qui a changé dans votre préparation ?

R.D : Dans la préparation même du match rien n’a changé. J ai essayé de rester relax en me disant que c’est en faisant ce que j ai l’habitude de faire et que je sais faire que je montrerai mon meilleur visage et que j’honorerai au mieux cette première sélection.

O.N : C’était un stage où ça vivait très bien, tous les nouveaux ont été parfaitement bien intégrés. Donc cela nous a permis d’être mis en bonne situation plus rapidement. Cela a vraiment été une belle aventure à vivre.

On dit souvent qu’entendre la Marseillaise est un moment unique, qu’est ce que vous avez ressenti ?

R.D : La Marseillaise c’est un très grand instant à vivre. On a le temps de pouvoir repenser à tous les moments qui ont fait que l’on en est arrivé là et penser à tous les proches et notre famille qui étaient devant la télé à nous soutenir. Un très beau moment d’émotion même s’il faut savoir resté focus pour être prêt dès le coup d’envoi.

Quelles sont vos ambitions à présent ?

R.D : Mon ambition c’est de continuer à être le plus performant possible en club et d’aller chercher la qualification en Coupe d’Europe. Et bien sûr d’être dans la meilleure forme possible afin de prétendre à une sélection pour la prépa des Jeux Olympiques.

O.N : Je ne sais pas à quoi je peux prétendre. Je je vais continuer à tout donner en club pour continuer d’être performant afin de réaliser les objectifs fixés. Et derrière si des portes s’ouvrent j’essaierai d’être présent à ce moment-là. Mais avec mon statut actuel je ne m’attends à rien de plus. Je vais essayer de réitérer de bonnes performances.

Qu’est ce que vous allez faire de votre premier maillot ?

R.D : Je ne sais pas encore ce que je vais en faire, mais il risque de finir encadré pour garder ce souvenir bien présent.

O.N : J’ai deux maillots !! Je pense donc en garder un afin de garder ce moment inoubliable et je vais en donner un, reste à savoir à qui…